Conseil Consommateurs

Présentation


Créé en octobre 2009, le Conseil est aujourd’hui présidé par Nicolas Bricas – chercheur au Cirad – successeur de Bernard Chevassus-au-Louis (Inspecteur Général au Ministère de l’Agriculture) qui était à ce poste jusqu’en novembre 2013.

Le Conseil Consommateurs de l’Aprifel est constitué de 11 représentants d’associations nationales de consommateurs agréées et se réunit généralement 2 fois par an.

 

Les objectifs

Le conseil s’est engagé à ne jamais prendre de positions communes. Chaque membre est libre dans le traitement des informations recueillies.

Les membres

Associations nationales de consommateurs :

CSF
Confédération Syndicale des Familles
Représentant : Madame COHEN


CNAFC
Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques
Représentant : Monsieur de JESSEY


Familles Rurales
Représentant : Madame LEGENTIL


CLCV
Confédération de la Consommation du Logement et du Cadre de Vie
Représentant :  Madame SI HASSEN


AFOC
Association Force Ouvrière Consommateur
Représentant : Madame CHARTIER


INDECOSA C.G.T
Association pour l’Information et la Défense des Consommateurs
Représentant : Monsieur FAUCON


ADEIC
Association d’Education et d’Information du Consommateur
Représentant : Monsieur BLANC


ALLDC
Association Léo-Lagrange pour la Défense des Consommateurs
Représentant : Monsieur LAGAE et Monsieur SCHREPFER


UNAF
Union Nationale des Associations Familiales
Représentant : Madame SITBON


Familles de France
Représentant : Madame DURIN et Monsieur FOCK


CNAFAL
Conseil National des Associations Familiales laïques
Représentant : Monsieur CHARRON


Membres internes à la filière :

Directeur d’Aprifel
Monsieur ORENGA


Directrice Scientifique
Madame BARNAT


Chef de projets scientifiques
Madame CALVARIN


Chef de projet scientifique et communication institutionnelle - Interfel
Madame de BEAUVOIR


Travaux du groupe de travail de l'Aprifel

GUIDE DES BONS GESTES

Cette brochure a été élaborée par le Groupe de Travail du Conseil Consommateurs de l’Aprifel représentant six associations nationales de consommateurs (ADEIC, AFOC, CLCV, Familles de France, Familles Rurales et UNAF).

Dans ce guide, on y retrouve la meilleure façon d'éplucher certains fruits et légumes par des techniques simples et rapides illustrés par des images.

Télécharger le guide

_________________________________________________________________________________________________

GUIDE DE CONSERVATION DES FRUITS ET LEGUMES

En décembre 2012, Aprifel a créé au sein de son Conseil Consommateurs un groupe de travail constitué de 6 associations nationales de consommateurs (ADEIC, AFOC, CLCV, Familles de France, Familles rurales, UNAF).

L'objectif de ce groupe de travail est de réaliser des documents destinés aux consommateurs à partir des informations reçues lors des réunions du comité.

C'est dans le cadre de ce groupe de travail qu'Aprifel a publié, en Avril 2014, un guide de conservation des fruits et légumes frais. Ce guide indique comment conserver (lieu et durée) les fruits et légumes les plus consommés pour préserver les qualités gustatives et nutritionnelles de ces produits.

Vous pouvez télécharger le guide ici.

A la suite de ce guide, deux consomag ont été réalisés :
- l'un par Familles de France : "Les fruits et légumes: Les bons réflexes pour bien les conserver!"

- l'autre par l'UNAF : " Comment lutter contre le gaspillage alimentaire ? "

Les Matinées du Conseil Consommateurs


QUELLE PLACE POUR LES FRUITS ET LEGUMES DANS NOTRE ALIMENTATION DE DEMAIN
07 avril 2017

Programme du 07 avril


LES F&L AU COEUR DE NOTRE CULTURE ALIMENTAIRE
03 novembre 2016

Programme du 03 novembre

Télécharger le résumé de toutes les interventions

Thèmes abordés

Les thèmes abordés lors des réunions du Conseil Consommateurs de l'Aprifel sont choisis par les membres de ce Conseil.

Depuis sa création les sujets suivants ont été traités :

Vous trouverez sur cette page, les présentations des intervenants ayant participés aux différentes réunions.


MODES DE PRODUCTIONS DES FRUITS ET LEGUMES
Réunions du 5 Novembre 2015 et du 5 Avril 2016

La protection phytosanitaire

Réalités des connaissances sur les risques liés aux expositions aux pesticides

 

 


LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE
Réunions du 25 Novembre 2013, 30 Avril 2014, 7 novembre 2014 et 24 Mars 2015

"Si le gaspillage a toujours existé, la prise de conscience de ses impacts oriente désormais de plus en plus les actions volontaires, comme les politiques publiques, en France et ailleurs.
Le comité consommateurs de l’Aprifel a voulu en savoir plus sur les enjeux de cette question de société. Pour ce faire, ce comité a invité de nombreux chercheurs et experts afin de partager leurs expériences en France et en Europe, sur la thématique du gaspillage alimentaire. Cette démarche de concertation a été complétée par des échanges avec les acteurs professionnels de la filière fruits et légumes. [...]"
[Extrait de l'article de Rémi Mer "Réduire le gaspillage alimentaire : nécessité ou évidence ?" publié dans Equation Nutrition N°156]

Gaspillage alimentaire en bout de chaine

Pertes/gaspillage alimentaires au sein de la filière F&L -  Stades amonts

Pertes/gaspillage alimentaires au sein de la filière F&L -  Stades amonts

Travaux du Ministère sur la lutte contre le gaspillage alimentaire 
David Brou
que - Ministère de l’Agriculture

Projet européen FUSION
Barbara Redlingshofer
- Chargée de mission « pertes et gaspillages alimentaires » à l’Inra


QUALITE GUSTATIVE DES FRUITS ET LEGUMES
Réunions du 22 Mars 2012, 7 Novembre 2012 et 8 Avril 2013

"La qualité des fruits et légumes inclut plusieurs dimensions (sanitaire, nutritionnelle, environnementale, commerciale…) dont la qualité gustative, une des plus difficiles à évaluer. [...]
On peut donc difficilement parler de LA qualité des fruits et légumes, mais plutôt des qualités. Difficulté supplémentaire : les critères ou attributs de qualité ne sont pas nécessairement convergents entre les acteurs de la filière, ni d’un type de qualité à l’autre. Dans les études sur les préférences des consommateurs, ceux-ci privilégient facilement le goût (ou plus globalement les qualités organoleptiques), en faisant référence à des expériences antérieures, des souvenirs, des goûts perdus… ou retrouvés ! [...]"
[Extrait de l'article de Rémi Mer "La qualité gustative au menu" publié dans Equation Nutrition n°152]

 

 

"Les professionnels de la filière s’efforcent, chacun à leur niveau, de garantir la meilleure qualité gustative aux consommateurs. Tour d’horizon des actions entreprises d’un bout à l’autre de la filière.

Au niveau des producteurs, la variété représente le critère le plus important, avant les conditions de culture. Le choix de variétés plus gustatives ou résistantes aux maladies se fait souvent au détriment de la productivité, et donc du revenu des producteurs. Pour autant, ceux-ci attachent beaucoup d’importance au stade optimum de ramassage ou de cueillette. Si certains itinéraires de culture sont plus facilement contrôlables comme les dates de semis, la fertilisation ou l’irrigation, la qualité finale dépend aussi des conditions climatiques tout au long de la culture et plus encore, les jours précédant la récolte ou la cueillette. C’est à ce stade que se joue la fraîcheur des légumes ou la maturité des fruits. [...]"
[Extrait de l'article de Rémi Mer "La qualité gustative au menu" publié dans Equation Nutrition n°153]


DETERMINANTS DE LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE
Réunion du 10 octobre 2011


FORMATION DES PRIX AUX DIFFERENTS STADES DE LA FILIERE
Réunions du 17 Mars et 26 Octobre 2010

  1. Les prix des F&L : une longue histoire
  2. Segmentation des fruits et légumes
    Louis Georges Soler - Directeur de recherche - INRA-ALISS
  3. Entre producteurs et consommateurs, quels intermédiaires ?
    Philippe Husson Chef du département Formation Animation du Ctifl
  4. La livraison à domicile de produits frais pour le compte des producteurs
    Guy Hemmi - Co-fondateur de Natoora
  5. La formation des prix au stade de gros : comment est définie la marge ?
    Michel LemeunierPrésident, Chambre Syndicale du Commerce de Gros en fruits et légumes- MIN Rungis
  6. La formation des prix au stade de la grande distribution : comment est définie la marge ?
    Serge GayDirecteur Auchan